Menu
Créer un contenu
csgoblitzcase.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Fonds d’aide à la création de jeu vidéo : l’Île-de-France se lance

News business
Fonds d’aide à la création de jeu vidéo : l’Île-de-France se lance
Partager sur :

C’est le jeudi 15 mars 2018 qu’a été adopté le fonds d’aide à la création de jeu vidéo en région Île-de-France. Présenté au Conseil régional par Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Agnès Evren, Vice-présidente chargée de la Culture, de la Création et du Patrimoine, ce fonds a pour objectif d’encourager le dynamisme créatif et économique de la filière jeu vidéo en région francilienne. Comme nous le rapportions dans notre article sur le baromètre 2017 du jeu vidéo en France, l’Île-de-France est la région la plus fournie en entreprises (307), suivie de la Nouvelle-Aquitaine (112) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (100). Avec un chiffre d’affaires de 3,46 milliards d’euros en 2016 selon le SELL, le jeu vidéo en France se porte bien. En instaurant cette nouvelle aide, la région espère “accompagner les sociétés indépendantes les plus innovantes” tout en maintenant “les jeunes créateurs en Île-de-France”. Nous revenons sur le rapport fourni au Conseil régional afin d’extraire les objectifs et les modalités de ce fonds d’aide.

Un effet d'attraction fort pour la région


Hier, lorsqu’un studio de développement francilien souhaitait recevoir une aide au financement pour le développement d’un projet, il pouvait demander à bénéficier du FAJV (Fonds d’Aide Jeux Video, du CNC), du CIR (Crédit d’Impôt Recherche), du CIJV (Crédit d’Impôt Jeux Vidéo), du JEI (Jeune Entreprise Innovante) ou encore de différentes aides européennes ou régionales. Dès cette année et après un appel à projets prévu cet été, les créateurs pourront compter sur un nouveau fonds d’aide à la création de jeu vidéo. Se basant sur le constat que l’Île-de-France accueille des studios qui se composent d’une multitude d’acteurs indépendants “dont la structure financière reste fragile”, la région a décidé de créer un fonds afin d'aider les studios durant leur coûteuse phase de production. Selon le rapport, l’aide permettra “de soutenir la diversité de la création, (...) d’ancrer la jeune création en Île-de-France et d’être ainsi un réel levier de croissance (...) en consolidant les structures et en leur permettant d’accéder à des tailles de production (...) plus compétitives”. Le but de l’opération est de créer “un effet d’attraction fort” pour la région Île-de-France, au sein d’un plan plus global qui vise à faire de la région “la nouvelle Silicon Valley de l'Europe”, selon les propos de l’ancienne ministre. En plus des aides financières apportées, un accompagnement individualisé sous forme de mentorat sera proposé aux sociétés bénéficiaires, afin de les former sur des savoirs indispensables en terme de financement, stratégie internationale, marketing, propriété intellectuelle, etc. Il est précisé dans le rapport que cet accompagnement, normalement prévu pour les entreprises qui sortent leur premier projet, pourra être demandé par n’importe quelle société bénéficiaire.

Le jeu vidéo est un nouveau lieu où s’exprime l’imagination, (...) pour le dire en peu de mots, c’est la deuxième industrie culturelle francilienne après le livre Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France.

Fonds d’aide à la création de jeu vidéo : l’Île-de-France se lance

Un barème, et une grille de lecture

Les aides sont calculées selon le barème suivant :

Budget global de production du jeu vidéoTaux de soutien appliqué sur les dépenses éligibles en Île-de-FrancePlafond d’aide maximum
Moins de 0,5M€Taux maximum de 20%75 000 €
Entre 0,5M€ et 1M€Taux maximum de 15%100 000 €
Plus de 1M€Taux maximum de 10%150 000 €

Comme on peut le noter, les jeux éligibles doivent avoir un coût global de développement supérieur ou égal à 500 000 euros. La moitié au moins des dépenses liées à la production devra être effectuée sur le territoire francilien. Le non-respect de cette condition primordiale pourra entraîner une annulation de l’aide financière et le remboursement des sommes déjà versées. Les aides accordées seront des avances récupérables, et seront comprises dans le plafond fixé à 200 000 euros d’aide publique maximum par société sur une durée de 3 ans. Evidemment, les aides ne seront pas octroyées automatiquement à n’importe quel projet. Un comité d’expert composé de 4 élus régionaux et de 4 professionnels (journalistes spécialisés, experts, auteurs, etc.) examinera les dossiers techniques et artistiques candidats. La section 1 du règlement nous apprend dans ses conditions d’éligibilité qu’une grille de lecture avec un barème de point sera utilisée par le Comité de section. Les jeux seront particulièrement évalués sur leur cohérence, leur originalité, leur game design, la qualité de l’univers graphique et sonore, la capacité financière de l’équipe à livrer le projet et le potentiel commercial du titre. Les créations qui pourraient faire l’objet d’une classification PEGI 18, c’est à dire explicitement violents ou érotiques, seront exclus d’office de la sélection. Les créateurs devront donc apprendre à s’auto-censurer s’ils souhaitent proposer des oeuvres au contenu cru. Le projet devra également recevoir un vote favorable de la Commission permanente du Conseil régional d’Île-de-France. Enfin, il est précisé que le montant prévu pour le fonds est de 1 million d’euros en 2018. Si l’on se réfère au barème communiqué, cela donne 13 projets de moins de 500 000 euros bénéficiant du plafond maximum de 75 000 euros d’aides.

L’objectif principal est de valoriser le jeu vidéo francilien, créateur d’emplois et d’identité culturelle Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France.

En contrepartie de ce coup de pouce financier, la société bénéficiaire de l’aide s’engage à recruter entre 1 et 3 stagiaires ou alternants pour une durée minimum de 2 mois chacun (et de s’occuper de toutes les démarches facilitant les recrutements). L’entreprise s’engage également à débuter la création du jeu dans un délai de six mois à compter de la délibération d’attribution de l’aide financière. Enfin, l’engagement conclu entre la société et la région prévoit la livraison de différents documents pendant toute la durée du développement. Ce geste de la région Île-de-France arrive au moment où de nombreuses structures hésitent à s’installer à Paris et ses environs à cause des loyers élevés, et où la ville de Lyon continue de développer un écosystème de plus en plus reconnu sur le marché du jeu vidéo.

Fonds d’aide à la création de jeu vidéo : l’Île-de-France se lance

Après les différentes aides octroyées afin de défendre les jeux fabriqués en France, la région Île-de-France veut tirer son épingle du jeu en confortant son avance dans le milieu du développement de jeux vidéo par rapport à d’autres secteurs géographiques. Plus que pour l’aide financière forcément bienvenue du côté des créateurs indépendants, il est appréciable de voir le jeu vidéo au centre des intérêts régionaux, puissent-ils être économiques, alors qu’ils furent auparavant cités comme étant à la source du décrochage scolaire. Les sociétés indépendantes sont désormais averties, si elles souhaitent bénéficier de ce fond d’aide à la création de jeux vidéo, elles devront proposer à un comité des projets originaux, ambitieux artistiquement et dénués de sexe comme de violence explicite. Pour rappel, l’appel à projets est prévu cet été pour un fonds d’aide mis en oeuvre dès cette année.

Profil de Carnbee,  csgoblitzcase.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Manga_forever
Manga_forever
MP
le 14 avr. à 09:56

Les jeux seront particulièrement évalués sur leur cohérence, leur originalité, leur game design, la qualité de l’univers graphique et sonore, la capacité financière de l’équipe à livrer le projet et le potentiel commercial du titre. Les créations qui pourraient faire l’objet d’une classification PEGI 18, c’est à dire explicitement violents ou érotiques, seront exclus d’office de la sélection.

Ca c'est n'importe quoi.... le mec il a crée sa boite c'est son argent il fait ce qu'il veut il a le droit a l'aide et puis c'est tout.Ils connaissent vraiment rien au jeuxvideo... comme si un inde allait sortir un gta like avec 1million d'euros.

ca veut dire qu'un projet comme hellblade ne pourrait pas voir le jours car il ne rentre pas dans les critères alors qu'a la base il est fait pour expliquer une maladie et en plus une partie du CA est donné aux assos.
Encore une fois en France c 'est du n'importe quoi dans la mise en oeuvre.

Lire la suite...
Commentaire édité 14 avr., 09:56 par Manga_forever
Laetus
Laetus
MP
le 13 avr. à 16:06

"Comme on peut le noter, les jeux éligibles doivent avoir un coût global de développement supérieur ou égal à 50 000 euros."

Excusez-moi, mais 0.5 million d'Euros, ça fait cinq cent mille, pas cinquante.

Sinon, je ne trouve pas que refuser d'emblée de subventionner un projet noté PEGI 18 soit une bonne chose. On peut comprendre la posture d'un point de vue idéologique ou moral, mais un domaine créatif, je ne trouve pas qu'il soit bon, justement, de brider la liberté de création. Ces critères devraient donc, selon moi, se montrer plus souples.

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 16:10 par Laetus
Plasticot
Plasticot
MP
le 13 avr. à 12:39

"Les jeux seront particulièrement évalués sur leur cohérence, leur originalité, leur game design, la qualité de l’univers graphique et sonore, la capacité financière de l’équipe à livrer le projet et le potentiel commercial du titre. Les créations qui pourraient faire l’objet d’une classification PEGI 18, c’est à dire explicitement violents ou érotiques, seront exclus d’office de la sélection."

Cela ne risque t-il pas de toucher une bonne partie des jeux ?

Une bonne partie d'entre eux contiennent du contenu violent suivis d'érotiques qui lui est un peu plus rare à la rigueur.

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 12:39 par Plasticot
Dinowann34
Dinowann34
MP
le 13 avr. à 10:08

Fausse bonne idée.
Ca donnera que des jeux indépendants qui n'intéressent personne.

Ils feraient mieux d'investir dans des actions activision, EA ou autres.
Je pense qu'il vaut mieux soutenir les mastodontes du jeu vidéo, afin qu'ils ne sortent davantage de blockbusters.
Plutôt que de se retrouvée avec une chiée de jeux indés sur le PSN qui sont là juste pour attendre de mourir.

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 10:08 par Dinowann34
reno083
reno083
MP
le 13 avr. à 09:45

en esperant que le cnc ne fasse pas la même erreur qu'avec le cinema français .....

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 09:45 par reno083
mathis-de-nice
mathis-de-nice
MP
le 13 avr. à 09:38

:hap:

- créer une machine à remonter le temps :hap:

- prendre cette article avec soi

- régler la date du retour dans le temps dans les années 90/début des années 2000

- montrer cet article à tout les parents/profs/politiques de l'époque :hap:

- regarder leurs expression : personne vous croira :rire:

c'est ouf comme le jv a évolué en si peu de temps au fil du temps.... Je veux dire sa "perception" auprès du grand public et de la société.

On est quand même passé de "les jv rendent vos enfants kassos/nazi/drogués" à "il faut insuffler plus d'argent chez les ptits indés !" en à peine moins de 20 ans :hap: avec du recul, pour un média aussi jeune que le jv, c'est assez spectaculaire

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 09:38 par mathis-de-nice
Top commentaires
mathis-de-nice
mathis-de-nice
MP
le 13 avr. à 09:38

:hap:

- créer une machine à remonter le temps :hap:

- prendre cette article avec soi

- régler la date du retour dans le temps dans les années 90/début des années 2000

- montrer cet article à tout les parents/profs/politiques de l'époque :hap:

- regarder leurs expression : personne vous croira :rire:

c'est ouf comme le jv a évolué en si peu de temps au fil du temps.... Je veux dire sa "perception" auprès du grand public et de la société.

On est quand même passé de "les jv rendent vos enfants kassos/nazi/drogués" à "il faut insuffler plus d'argent chez les ptits indés !" en à peine moins de 20 ans :hap: avec du recul, pour un média aussi jeune que le jv, c'est assez spectaculaire

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 09:38 par mathis-de-nice
reno083
reno083
MP
le 13 avr. à 09:45

en esperant que le cnc ne fasse pas la même erreur qu'avec le cinema français .....

Lire la suite...
Commentaire édité 13 avr., 09:45 par reno083
Boutique
  • God Of War
    59.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    299.99 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Spider-Man
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Switch
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jurassic World : Evolution
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • State of Decay 2
    PC - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
csgoblitzcase.com